BARRIQUES

Ce sont des récipients de plus simple construction par rapport aux foudres, puisqu’ils ne présentent que lacourbure des douelles. Ils exigenttoutefois une attention particulière aussi bien pour les phases de fabrication que pour le choix du bois.

Les espèces ligneuses sont toujours au nombre de deux mais obtenues à partir du tronc de deux façons différentes: le chêne cassé à grain fin nécessaire pour les plus petites capacités allant de 225 l jusqu’à 350 l, mais utile aussi pour les plus grandes allant de 550 à 750 l surtout dans des cas particuliers; et le chêne scié fin, plus économique, mais tout aussi valable, utilisé avec des épaisseurs de 40 mm et supérieure pour la construction de barils de 550 – 750 l. Les deux bois proviennent des meilleures forêts européennes, de la France (Allier, Never, Vosges etc..), de la Slavonie/Bosnie et des Balkans. La courbure des douelles est effectuée au feu direct, alimenté exclusivement avec des morceaux de chêne séché pour éviter toutes interférences aromatiques.

Successivement nous pratiquons un grillage à température et humidité contrôlées, de manière lente et délicate, pour dégager le résultat aromatique maximal du bois.

Plusieurs versions de grillage sont disponibles: léger, moyen, moyen-fort et fort. Les fonds des barils sont grillés à part puis assemblés.

Le grillage des fonds est important pour obtenir une cession aromatique uniforme de tout le baril.

Le cerclage abondant et rationnel avec 6 cercles par baril de fer de première qualité galvanisé à chaud et phosphaté, complète la construction des barils. La finition comprend le rabotage interne et externe avec ponçage successif, de manière à les rendre faciles à nettoyer dans les caves et esthétiquement splendides.